L'Atelier du Courant d'Air

12 juillet 2018

Goldoni: LES RUSTRES

 

 

 

 

recto verso Hamaskaine corrigé

 

Nous répétons encore et encore!

Cette pièce a été jouée pour la première fois le vendredi 2 juin à 20h45 au festival de la Barasse.

Une répétition publique s'est déroulée au CMA Beaumont le 7 juin dans notre salle .

Le samedi 23 septembre 20h30 La Valette du Var dans le cadre du festival.Théâtre Marelios.

La salle a affiché complet et chose remarquable sur l'ensemble des spectacles du festival Les Rustres ont obtenu le prix du public! Nous sommes extrèmement contents.

Merci le public et le théâtre de l'éventail.

 

prix du public lavalette bis

Samedi 7 octobre 20h30 nous avons joué au festival de Châteauneuf les Martigues.Salle Léo Lagrange.

samedi 14 octobre 20h30 centre culturel de Cassis.

 

annonce les rustres

  

  Le dimanche 15 Octobre à 16h au théâtre L'Acte 12 1 rue Jean Vague Marseille 12 .

 Le vendredi 20 octobre à 21h Festival de La Durance à Jouques centre culturel.

Le dimanche 5 novembre après midi Festival de Forcalquier 17h.30

   Le 11 novembre à 11h (11.11.11!) Festival de Lambesc  et oui c'etait le matin et le public est venu.Merci.

 Samedi 25 novembre à 20h30 Festival de La Cadière d'Azur.Centre Culturel, ancienne salle de La Miséricorde.

Mardi 9 janvier , salle du centre espace jeunesse Bellegarde, 37 bd Aristide Briand AIX en Provence.

à 14h représentation scolaire.

Vendredi 30 mars, festival d'Estublon, sous chapiteau à 21h.

 

estoublon

 

Samedi 31 mars, le soir 20h45 Septème les Vallons salle Jean Ferrat dans le cadre du premier Festival de Septème.Invités par Les Baladins de l'Estello.

 Samedi 14 avril 21h à Aubagne dans le cadre du festival avant la pluie. Lieu: distillerie, 22 rue Louis Blanc.

aubagne   Avec Nicole Ferroni, marraine du festival d'Aubagne.

 

Vendredi 4 mai à 20h30 Théâtre du Gymnase à Marseille .20ièm Festival FNCTA cd13 ! 

dernières mises au point!

A20180504_174005

 350 personnes, un public enthousiaste, une séance magique!

 

Jeudi 10 Mai 16h30 Gap ! Pour le festival Gaby Laboucarie.

 

 

Mardi 3 juillet 22h Festival National de Narbonne.Plein air. Cour de la Madeleine- Palais des Archevêques.

  Et oui, il faut attendre la nuit! et la fin de l'orage. des émotions, des rencontres un très beau souvenir.

 

narbonne jeu et public

 

Lundi 9 juillet à 21h30 Festival des Roquilles, Route de Pelissane à Lançon de Provence. Plein air.

Une belle fin "ventée" mais cela ne peut pas effrayer le courant d'Air! Une représentation sans la porte à roulettes.

18 représentations.

Prochaines représentations à la rentrée

le 18 Novembre 18h à Pertuis

le 23 Novembre 20h30 Gréoux les Bains

le 24 novembre 20h30 Gignac pour Le festival

le 9 février 20h30 Istres

 

 

 

 

Posté par lecourantdair à 12:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


05 janvier 2018

Accueil

 

Présentation de la troupe & Activités

 

 Créée en 1988 par Luce Péragut,  l’Atelier du Courant d’Air est une troupe de théâtre établie depuis 2000 au CMA de Beaumont, dans le 12e arrondissement de Marseille.

 Elle est aujourd’hui dirigée par Eve Lamarche, qui met en scène les spectacles, annuels ou bisannuels, et anime un atelier théâtre pour adultes et adolescents au CMA de Beaumont.

Les répétitions ont lieu les mercredi soirs.

L'Atelier du courant d'air présente ses spectacles à Marseille dans la région PACA et au festival off d'Avignon.

 

2017 Les Rustres de Carlo Goldoni et 2018 on continue!

 

carte voeux_modifié-1

 

 

 

Album souvenir du spectacle 2015-2016 Les Descendants.

http://www.blurb.fr/bookstore/invited/5744886/304139f723b24eb3e6388e2206836f6a70da1fa0

 

 

 

 

Posté par lecourantdair à 09:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 avril 2016

Les Descendants , fiction en forme de fresque historique de Sedef Ecer

 

 

LES DESCENDANTS

De SEDEF ECER

 

Comment vivre quand on est descendant d'un génocide?

Dans un orient imaginaire, sous la coupole d'un vieil observatoire astronomique, un homme et une femme se retrouvent. Orphelins ils ont grandi là ensemble.Ils s'aiment et s'interrogent sur leur passé. Sont- ils des enfants de victimes ou de bourreaux? Y a t- il un avenir pour eux alors que leur naissance n'est que mystère?                                                                                                                                                                                                        amoureux après

Faut- il déterrer les secrets du passé pour se construire un futur?

Pourquoi bâtir une identité sur les combats des générations précédentes.

 

La pièce de SEDEF ECER est une fiction en forme de grande fresque historique.

 Dans un pays sans nom, à une époque non précisée, la première génération vit le drame d'un génocide, la seconde, les difficultés de libérer la parole, la troisième veut comprendre son passé pour tenter de l'accepter et pouvoir se projeter dans l'avenir. On entend les paroles des victimes et des bourreaux mais également celles des témoins, des justes, des grands et petits collabos ceux qui s'arrangent avec la vie, ceux qui essaient d'oublier, ceux qui essaient de se rappeler.

 

Trois  époques, plusieurs lieux d’action :

 (Le palais de la dictatrice / Un observatoire d'astronomie / Un studio de télévision)

Le spectateur est pris dans un tourbillon d’émotions, du burlesque à l’horreur,

De  l’empathie à l’incompréhension… Des personnages attachants…

 

 La pièce de SEDEF ECER écrite en 2011,  a été créée à EREVAN en octobre de la même année.

            C’est  une belle réflexion  épurée sous forme de polar, sur les voies de la réconciliation.

SEDEF ECER est romancière, auteur dramatique, scénariste, journaliste et comédienne.

Sa pièce a également été jouée à Paris en Mai 2012 ainsi qu'à Berlin et à Istanbul

 

Distribution

Annie ARSLAN  Tomi BAZSO  Michel BLANC  Levon DERDERIAN Christine DOUADY

 Michel LAMARCHE Christophe LANCIA  Grégoire LANCIEN

 Yolande MELCHIONNE/ Claire Liotta  Céline ROIDOT/ Marjorie Arzoumanian  Cris ZERILLI

 

Mise en scène  & Arrangements sonores

Eve LAMARCHE

 Musique originale

Raffi DERDERIAN

 Décors

Levon DERDERIAN  /   Michel LAMARCHE

Costumes

Atelier du Courant d'Air.

 

 

Dates précédentes:

Le 30 mai 2015 création au théâtre Hamaskaïne de Marseille

le vendredi 5 juin , présentation au festival de La Barasse Marseille 11eme

Le 19 septembre à 17h à Lavalette du Var , théâtre Marélios dans le cadre du festival

Samedi 3 Octobre à 17h salle léo lagrange à Châteauneuf les Martigues dans le cadre du festival

Le Jeudi 26 novembre à 20h30 au centre culturel avenue Agostini . Cassis dans le cadre de la semaine dédiée à l'Arménie.

Le 26 Mars 2016 Espace Jean Vilar Pierrefeu du Var 19h

Samedi 16 Avril 17h30 Théâtre Francis Gag à Nice dans le cadre de la demi finale régionale FESTHEA

Vendredi 6 mai à 21h au CMCL de Gap dans le cadre du festival Gaby Laboucarie

Le Vendredi 13 Mai à 20h30 Théâtre des Bernardines à Marseille dans le cadre du festival de Marseille FNCTA.

 La représentation a eu lieu En présence de l'auteure Sedef Ecer

Dimanche 10 juillet à 21h30 à Lançon de Provence, festival les Roquilles.

 

 

 

                                                         

Posté par lecourantdair à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

26 novembre 2014

Peggy Pickit

Saison 2013-2014

L’Atelier du Courant d’Air présente

 « Peggy Pickit »

 

Pièce écrite pour une trilogie africaine en 2010 par Roland Schimmelpfennig.

Mise en scène Eve Lamarche.

Peggy-Pickit de Roland Schimmelpfennig

 

        

Peggy Pickit à AVIGNON

 

 L'Atelier du Courant d'Air a présenté Peggy-Pickit au festival Off d'Avignon du 5 au 15 juillet 2014 chaque jour à 12h30.

Théâtre Les Ateliers d'Amphoux, rue d'Amphoux. Avignon.

 

 

L’Auteur :

 Roland Schimmelpfennig a 47 ans. IL vit à Berlin. C’est le dramaturge contemporain le plus joué dans les pays germanophones.

 L’Atelier du Courant d’Air aborde pour la deuxième fois une pièce de Roland Schimmelpfennig.

La compagnie apprécie l’écriture audacieuse de cet auteur et la limpidité de ses propos.

                                                 

 

« Je pense qu’une pièce ne doit pas obligatoirement être politique. Moi, ce que j’aime, c’est tendre un miroir à notre société, je ne sais pas si c’est politique… J’aime poser des questions, sans jamais faire la morale ou apporter des solutions toutes faites. J’aime trouver le point où ça fait mal et tourner autour avec humour. »

Roland Schimmelpfennig.

 

 

La pièce vue d’après le décor         

                                      implantation décors   

 

Nous sommes chez Liz et Frank  chef de clinique dans une grande ville universitaire. Ce soir ils reçoivent leurs amis  Karen et Martin.

Le décor est un patchwork d’un intérieur contemporain.

L’îlot central rose et gris évoque la cuisine intégrée , la malle ancienne et le tourne disque d’époque sont là pour symboliser le coin salon , le mobilier de jardin montre que nous sommes dans une villa avec coin repas extérieur où on reçoit les amis les soirs d’été et la porte du garage « c’est quand même le pire » ironise Liz.

Voilà un couple qui a de l’argent qui a réussi socialement et qui soigne un cadre de vie bourgeois.

 Regardons les couleurs : rose, vert tendre, jaune lumineux, remarquons la présence des jouets la poupée, le petit tabouret …il y a un enfant dans ce foyer et on organise la vie à la maison en fonction de cette petite fille.

L’ensemble donne une impression de « tout en plastique » et Karen et Martin n’arrivent pas à s’intégrer. Ils viennent de vivre  six années difficiles  dans une ONG en Afrique et cet intérieur leur semble dérisoire.

La présence de l’enfant leur est très pénible eux qui ont du laisser derrière eux en Afrique la petite Annie qu’ils avaient soignée et presque adoptée.

Donc dans cet univers la rencontre entre amis se passera mal.

Pourtant  on a ri on a ouvert le champagne on a dansé mais la séparation a été trop longue. Le temps et la distance les ont transformés et ils ne se reconnaissent pas vraiment.

 

                                                          

                                                           Peggy-Pickit

            La dernière représentation a eu lieu      

    le 15 décembre 2014 Maison de la RégionAuditorium - 61, La Canebière - 13001- Marseille - 

Nous quittons cette pièce que nous avons beaucoup aimée mais que le public a boudée.

plus tard peut être....

recto verso

 

   

C'est passé!

La première!  Lundi 11 Novembre à 17h30 dans le cadre du festival Lambesc en scènes salle municipale de spectacle Sévigné.

15 février 2014 à 20H30 Atelier des Arts Sainte Marguerite Marseille

Dimanche 23 Février à 15h Salle Marcel Pagnol . Bandol

Samedi 22 Mars 2014 à 21H Centre culturel Agostini Cassis

Vendredi 28 Mars 20h30 Samedi 29 Mars 16h30h Dimanche 30 Mars 17h Afriki theatri Marseille.

Vendredi 4 Avril  20h30  à Ventabren au profit de l'association Ventalili.Salle Jean Bourde.

Vendredi 6 juin 19h Festival de Sausset les pins.Salle des Arts et de la Culture.

www.theatre-decouverte-sausset.com

Du 4 juillet au 15 juillet Nous jouerons au festival Off d'Avignon.

Chaque jour à 12h30 au théâtre Atelier d'Amphoux.

journal ventabren 

 


 

                                        

Posté par lecourantdair à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 juillet 2013

Lectures sous les arbres. Marseille 2013.

Lecture sous les arbres

Manifestation Marseille 2013                           logo Atelier du Courant d'Air

 

 

L'Atelier du Courant d'Air a participé

 

Nous étions 16 comédiens . Un choeur.

"Les remparts d'Europe"

texte de Stanislas Cotton à la mémoire des migrants venus d'Afrique et qui sont morts à Ceuta et Melilla devant les remparts d'Europe.

 vendredi 5 juillet et Samedi 6 juillet.

17h à La Vieille Charité.

18h sur l'esplanade de l'église Saint Laurent.

19h . J4 . Villa Méditerranée.

 

photos conférence de presse lecture sous les arbres 4 (1)       Christophe lit "Les remparts d'Europe" à la conférence de presse au Pavillon M le 24 juin.

Les Remparts du Courant d'Air 1 (1)   Le Choeur du Courant d'Air devant La Villa Méditerranée Vendredi 5 juillet 2013.

 

 

Posté par lecourantdair à 21:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 novembre 2012

Les Allongés . Création le 25, 26, 27 octobre au théâtre du Rond Point à Paris.

 

Qui est Jean-Yves?

Pourquoi s'est il allongé à deux doigts de la victoire?

Apprendrons nous à le connaître à travers les témoignages de son dentiste, des journalistes ,des conseillers?

Sur qui peut il compter dans son entourage pour le comprendre et le soutenir dans ce mouvement ...immobile?

Mais où est il au fait? Ouh, ouh, Jean- Yves!

Réponse dans

 "Les Allongés" de Marie Nimier.

 

Journal de bord de cette formidable aventure!

 

Courant d’Air au Rond Point

 

trac dans le petit escalier

 

En avril….

 Le jour où  Claire a su que nous étions pris pour le projet Rond Point elle était dans l’aéroport de Bordeaux : elle a poussé un cri aigu...Toute la file d’attente s’est retournée ! Nous avons tous réagi par un cri de joie, le projet Rond Point c’était pour nous un vrai cadeau et nous étions impatients de lire les textes proposés.

 

 En juin….AIMG_8252 B

 A partir de là tout a été magique : Le groupe : 12 participants en tout. Une équipe très motivée, soudée par l’intérêt du projet ; un premier week- end au mois de juin où nous avons travaillé dans la bonne humeur où nous avons filé la pièce en entier, sorti la plupart de nos idées, débordé d’énergie pour les mettre au point.

 En septembre….

  Retrouvailles le 2 septembre. Tout le monde savait  le texte par cœur, nous avons travaillé deux fois par semaine et deux week-ends complets.

 Une pièce courte c’est bien, on peut tout essayer, on avance vite sans perdre l’enthousiasme.

 Michel  peint les décors.

  Nous concevons  les costumes.

 Comme nous avons des soucis de durée d’installation sur place nous réalisons des petits éclairages ponctuels.

  Nous chronométrons  tout : la durée des scènes, la durée d’installation.

 Nous faisons la chasse aux « blancs », au manque de rythme, aux fausses notes de la chanson.

  Le texte de Marie Nimier « Les allongés » devenait vraiment le nôtre. « Jean Yves » entouré de ses jouets, personnages fantoches, est devenu la préoccupation de nos discussions jusqu’à ce que tout semble  limpide pour nous. S’attaquer à la réalisation d’un spectacle à partir du texte vierge c’est extrêmement excitant.

 Nous avons acheté une grande malle pour transporter décors, accessoires, costumes…elle était un peu grande alors deux d’entre nous sont partis en voiture.

La vie à Paris?Nous avions trouvé des hotels pas trop chers: formule 1, étape hotel sur la ligne 13 du métro, ligne qui passe par le rond point des Champs-Elysées. Bien sûr! 13! ça porte bonheur, 13 c'est Marseille 13!

AIMG_8196 bis_modifié-1 

Grève des trains ? Même pas inquiets ! Nous étions portés par l’intouchabilité de la bonne humeur.

 Jeudi….

Jour de générale, nous étions tous à l’heure.

 Nous avons fait la connaissance de Patrick, Hortense, Suzanne, Gilles coté FNCTA,

 Pierre Notte auteur associé du Rond Point et  3 techniciens de rêve.

Lumière, son, problème plateau tout a été résolu très rapidement et a aidé à faire passer le stress du changement de décors à vue du public.

 Nous avons assisté au spectacle des autres troupes, soirée passionnante;  nous avions envisagé la possibilité de jouer chaque texte, nous avions déjà une idée d’une ambiance, des personnages et là chacun d’entre nous a pu confronter son imaginaire avec celui d’une autre compagnie. C’est passionnant, rares sont les publics aussi attentifs que celui de ce jeudi soir,  salle Topor.  Le travail était remarquable d’invention et de sérieux.

 7 compagnies présentes. Nous jouions en 7ième position. Ça c’est un peu difficile, l’attente est longue. Le hall du Rond Point est devenu notre chez nous.Nous y avons effectué nos maquillages, répété nos italiennes.              

 

 AIMG_8247 ter__modifié-1

 Vendredi….

 Un grand moment, vendredi,  la rencontre avec tous les auteurs.

 Les voir, les écouter, les imaginer écrire ces textes que nous avions décortiqués, sur lesquels nous avions réfléchi et déliré parfois.

 Notre auteur, Marie Nimier, n’a pas vraiment reconnu l’histoire qu’elle avait écrite...ce qui  avait été notre souci tout au long du montage. Mais elle a bien voulu adopter notre point de vue, Elle a fait quelques modifications dans le texte,  modifications que nous avons introduites dans notre jeu dès le vendredi.

 Notre interprétation ne lui a pas déplu.     AIMG_8190 quad

 

Jeudi, vendredi, samedi, souvenirs :

 La malle  et les escabeaux en attente entre le théâtre du Rond Point et le Grand Palais : Les saltimbanques débarquent de leur province !

 Répétition du chant à la nuit tombante sur les trottoirs de l’avenue Matignon.

  Nous étions convoqués deux heures après le début du spectacle donc quand le spectacle commençait nous étions encore dans le métro, je vous assure qu’il n’est pas exagéré de parler de panique !

 Nous sommes un peu tristes de ne pas avoir eu le temps de discuter avec toutes les troupes…70 personnes …il aurait fallu mettre à notre disposition une salle du Rond Point qui nous serve de foyer.

 Circulation silencieuse : guidés par Suzanne, Hortense et Gilles nous avançons dans le labyrinthe des petits couloirs pour atteindre la scène ; SILENCEEEE …nous passons devant le bureau de Jean Michel  Ribes.

 Entassés en fond de scène nous écoutons l’équipe précédente défendre son texte, nous les voyons peu… l’envers du décor... Une femme avec des menottes, un homme avec un masque traversent  rapidement devant nous, un autre monde, un autre espace, magie du théâtre.

 AIMG_8237 bis_modifié-1

 

Que dire de plus : c’est passé trop vite.

 Je souhaite à toute équipe de participer à la même aventure un jour ; nous avons partagé dans l’enthousiasme  une belle expérience qui a renforcé notre amitié et notre amour pour le théâtre.

  L’Atelier du Courant d’Air. Marseille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par lecourantdair à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 juillet 2012

"Une nuit Arabe" Roland Schimmelpfennig


  L'Atelier du Courant d'Air présente pour la saison 2012 "Une nuit arabe" de l'auteur Allemand Roland Schimmelpfennig.

  Tout d'abord parlons de la création de l'affiche:

Ces affiches sont crées par Eve, Mandy et Michel.

          projet_hk_quad_internet                 affiche mandy blog                version3 pour blog

 Quelle est l'affiche qui reflète le mieux ce que représente pour nous la pièce?

Aujourd'hui c'est la troisième: La nuit, la lune, des immeubles, une ville comme beaucoup de grandes villes.Un contraste entre l'uniformité des immeubles dans la ville et la fantaisie de l'écriture du texte du titre. Des innombrables petites fenêtres derrière lesquelles vivent des personnes qui agissent,qui pensent ou qui rêvent. Ces personnages vont ils se rencontrer? désirent ils se rencontrer?

Quel est le catalyseur qui amorcera la rencontre?                                                                                                                               

 Le ciel est clair sans nuage et la lune veille ou bien surveille.

Mais peut être faut il grandir la lune dans la troisième proposition.

Dans la première affiche l'immeuble est trop violent,il a trop de caractère. Dans la deuxième affiche il a trop de fantaisie. Les personnages de "Une nuit arabe" vivent dans un immeuble quelconque. Ils ne s'expriment pas à travers l'architecture. Ils se sont construits à travers leur vécu journalier à travers leusr petits rêves personnels et à travers les grands rèves de leur culture respective. Comme nous tous ils sont prisonniers des situations primaires, leur tête est pleine de lieus communs : J'ai chaud... j'ouvre la porte... l'ascenseur fait du bruit...il est huit heure...et appuyés sur ces sensations et remarques quotidiennes ils vont décoller et vont nous transporter dans leur conte.

Au clair de la lune...

Les personnages:

Vanina: employée de laboratoire? vanina

Princesse au bois dormant dont les baisers ensorcellent?

Fatima: colocataire au grand coeur,

mais pourquoi détient-elle un aussi gros trousseau de clefs?Fatima

Karpati: voyeur ordinaire ou amoureux maladroit?Karpati

khalilKhalil: le chevalier intègre et fougueux aura beaucoup d'épreuves sur son chemin avant d'atteindre le 7ième ciel !

Lemonnier : le concierge toujours présent derrière les portes dans le couloir .Lemonnier

Alors résumons:

Cinq  personnages, deux femmes et trois hommes, vivant un quotidien ordinaire dans une tour d’habitation quelconque, entre plomberie déficiente et ascenseur en panne, vont par une chaude nuit d’été basculer dans un conte des mille et une nuits sans lune.

Une pièce surprenante d’une extrême originalité d’écriture entre dialogue et narration où se mêlent la banalité du quotidien et le fantastique du rêve.

avec: Mandy Collura (Vanina); Claire Liotta (Fatima); Michel Lamarche (Lemonnier);Christophe Lancia ( Khalil); Grégoire Lancien ( Karpati).

Décors: Michel Lamarche

 Musique : Jean Marc Lizé

Mise en scène: Eve Lamarche

Extrait du texte:

FATIMA

Un couteau -je vais l'égorger. Il me faut un couteau.

 KHALIL

Elle se précipite vers moi et me contourne.

 VANINA

La femme se précipite vers nous et nous contourne.

  KARPATI

Une femme se précipite à l'intérieur et disparaît dans la cuisine.

 LEMONNIER

La dune est si raide, j'arrive à peine à avancer.

 

 L'Auteur:

Né en 1967 à Göttingen, Roland Schimmelpfennig fait partie d’une nouvelle génération d’auteurs dramatiques. Il est l’un des auteurs contemporains les plus joués dans les pays germanophones. Après un long séjour à Istanbul, il étudie la mise en scène à l’école Otto-Falkenberg de Münich. Depuis 1996, il travaille comme auteur indépendant.

 

  recto verso 2

aa

 Calendrier

 La première a eu lieu le 13 décembre 2011 à 20h30 au théâtre Hang ART à Marseille (4e)

Samedi 28 janvier au centre culturel Agostini de Cassis

Jeudi 22 mars au Lycée Jean Perrin de Marseille;

Vendredi 11 Mai à 20h 30 3ieme festival de La Barasse Marseille 11ieme

Vendredi 18 mai à 20h30 théâtre Parvis des Arts à Marseille , dans le cadre du 14ieme festival de théâtre FNCTA cd13.

Samedi 19 mai à 17h, salle CMCL de Gap, 35iem festival Gaby Laboucarie.

Jeudi 10 juin 20h. Théâtre Collège des Chartreux dans le cadre de la semaine des Arts.

du 7 au 18 juillet théâtre Tremplin Festival Off d'Avignon.

Vendredi 16 Novembre 21h centre culturel de la bonne fontaine Forcalquier.

Vendredi 14 décembre 19h. maison pour tous de St Antoine. Marseille 15iem.

Vendredi 29 Mars 2013 20h30 Atelier des Arts de Sainte Marguerite. Marseille 2013.

                                                                                                                                                                       

Les représentations de Une nuit Arabe sont suspendues....Le nouvel Schimmelpfennig est en préparation et nous espérons alors pouvoir jouer les deux pièces dans la même soirée.

Donc à bientôt. N'hésitez pas à nous contacter!

 

 

 

 

 www.avignonleoff.com

                  

 www.parvisdesarts.com                  

Posté par lecourantdair à 20:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 février 2012

Messages des spectateurs

 

A l'issu de la représentation donnée à Cassis le 28 janvier 2012

Bonjour !
Je m'étais imposé de ne pas me renseigner avant de venir voir cette nuit arabe.
Et la candide fut époustouflée...
Une telle invite à l'étrangeté et à la créativité pour  donner à la spectatrice/actrice que j'étais la difficulté puis, au fil des mots (on se prend au jeu !) l'envie de  recomposer tous ces petits bouts de solitude, de désirs, de peurs et de rêves...
Avec tant de talent, bravo à tous et toutes !
Ionesco, Beckett... (j'ai pu les interpréter dans mes jeunes années), tous ces "dénonciateurs" de notre société malade... voilà un auteur contemporain que je vais m'empresser de lire, et votre troupe de revenir voir jouer...
Côté cinéma, avez-vous vu "Le Havre" de Aki Kaurismaki ? Comme votre spectacle, un film décalé, poétique à la Tati ou Prévert, avec des séquences surréalistes bien que traitant des petits gestes quotidiens, un conte à miracles dans l'absurde de la vie poussé jusqu'au bout....
Bonne tournée et bonne journée.
Amicalement,
Gipsy

Posté par lecourantdair à 14:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juillet 2011

Presse

 


Les commentaires de la presse & des spectateurs - Press book

Les Rustres de carlo Goldoni

2017

 

annonce les rustres

journal

 Les Descendants de Sedef Ecer

2015-2016

france arménie page 1 et titre

 

france arménie page 2 réduit

 

ventalili 3

 

article ventabren

 

 

La Provence 19 mars 2014

                     

Publié sur La Provence (http://www.laprovence.com/)

Une nuit arabe ♥♥

Par Agathe Vidya

Créé le 08/07/2012 14:34

Cette pièce suinte l'eau. L'eau qui ne coule plus à partir du septième étage de cet immeuble dans lequel nous voilà immergés. Cinq personnages. Eux suintent la folie. La folie qui atteint ceux qui ne savent plus ni trop comment se dépouiller des souvenirs passés, ni comment vaincre l'amnésie. Tout est une histoire d’ascenseur : nous voilà pris, tant bien que mal, entre les étages de l'immeuble.Lentement, on bascule avec l’œuvre dans le rêve, dans les tréfonds d'un passé marqué et ensorcelé.

Tout cela n'a plus rien de réel, et on s'en accommode très bien. La tension monte. 1e étage, 2e étage et... 7e étage.Une scène très bien ordonnée, un plateau tout à la fois balcon, appartement, ascenseur, parvis et palais, mais cependant suffisamment sobre pour que votre imaginaire en érige les murs et les dédales.Une nuit arabe est une pièce envoûtante qui vous plonge dans la chaleur de l'orient. Le vrai, pas celui des magazines.

Un orient chaud, fleur d'oranger peut être mais odeur de cognac flottante surtout. C'est l'histoire du baiser empoisonné d'une princesse qu'on a maudit. C'est l'histoire toujours tragique de la passion et sa sœur siamoise ; la folie. Une très belle performance !

Le Tremplin, 8 ter rue Cornue, tel: 04 90 85 05 00, à 11h. Du 7 au 17 Juillet. Tarif: 15/10,5/6€. Durée 1h15

 

Provence 24 01 12 internet

 

 

L'EMISSION DE TELEVISION :

 

Festival d'Avignon 2011 article sur Marianne du 20 juillet

 

marianne aplati

 

Article paru dans le mensuelSorties Vieux-Port N° 325

 

"J’ai gardé pour la bonne bouche les artistes de « l’Atelier du Courant d’air », qui présenteront la pièce de Michel Vinaver « L’Emission de télévision » au « Trois soleils », rue Buffon (c’est près du collège de La Salle) du 8 au 20 juillet à 11 h 40. J’ai vu à Marseille cette comédie drôle et acide (où il est question de chômage et de téléréalité) ; elle a été publiée en 1989 et elle demeure pleinement d’actualité. C’est sans doute le spectacle le plus abouti qu’ait monté cette compagnie non professionnelle : scénographie simple et efficace, mise en scène dynamique, interprétation sans faille. L’auteur lui-même a applaudi la performance de « l’Atelier du Courant d’Air »; vous l’aimerez aussi. "    

                           

 

Article paru dans le mensuel Zibeline avril-mai 2010 :

 

 

Zibeline_texte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Remerciements :

- Merci à toute la troupe pour cette excellente prestation qui vaut bien celle des professionnels...

Au theâtre, les soirées de cette qualité sont rares! Nous avons passé un très bon moment.

Félicitations à vous tous. Très amicalement. Suzanne.

 

- CHAPEAU ! Nous avons énormément aimé votre pièce : vous avez été particulièrement inspirés, tout était juste, professionnel; l'auteur d'ailleurs ne s'est pas trompé dans son éloge.Nous avons beaucoup aimé la mise en scène, le derniers tableau en double sur la scène, le point final à la fin de chaque phrase du juge par la greffière. Il y a eu des moments pathétiques (avec Monsieur Delile), du grand art. C'est la première fois que nous voyons Christophe dans un rôle aussi fort et on y croyait vraiment. C'est sans parler de tous les autres, si justes dans leur rôle et du 11ème personnage , cette "fichue" table si bien réussie.
Félicitations, vous ferez un tabac à Avignon. Le travail réalisé est énorme et le résultat la hauteur de vos efforts !
Bien affectueusement à vous tous.  Denise et Bernard

 

 

Article paru dans la Provence - Cassis, le 22 Janvier 2010 :

journal_cassis__internet

 

 

LA STATION CHAMPBAUDET

Article paru dans le site ODB, en Juillet 2009 (cliquez sur le lien).

Article paru dans Vaucluse_matinle  21 Juin  2009 (cliquez sur le lien).

 

 

Article paru dans le quotidien "La Provence", le 10 Janvier 2009 :

La_Provence_10

 

Article paru dans le quotidien "La Marseillaise", le 14 Novembre 2008 :

La_marseillaise_14

Article paru dans le quotidien "La Marseillaise", le 24 Septembre 2008 :

la_marseillaise_24_09_08_extrait

 

 

 

Avignon 2009 : critiques sur le site Billetreduc.com

-Très bon moment - 7/10
Spectacle de qualité, acteurs brillants, un très bon moment.

-SYMPATHIQUE - 8/10
J'ai bien aimé le jeu des acteurs et la mise en scène avec un petit melange de "comédie musicale" cela ajoute un certain rythme; Tres agréable et dynamique; Un grand moment de détente;

 

 

Avignon 2008  :  mail du directeur d'une troupe d'Annecy

mail_accroplanches

 

 

 

 

 


Posté par lecourantdair à 08:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :